©

Chapitre X – Vérité du dimanche soir

– Alors ? dis-je.
– Quoi ?
– Quoi « quoi » ? Accouche…
– Ma petite sœur…

Il s’approche pour me faire un bisou, le traître, pour me faire croire que son affection pour moi effacera tout le reste.

– Ta « petite sœur » est ce soir ton aînée.
– Arrête ton char.
– … Et tu me dois la vérité. Moi, je t’ai toujours dit la vérité : sur nous, sur Voisin-Voisine… Raconte-moi. Ça te soulagera, tu te sentiras beaucoup plus léger ensuite et je ne verrai peut-être plus cette vilaine lueur dans tes yeux…
– Quelle « vilaine » lueur ?
– Stop ! Ne détourne pas la conversation. Je t’assure que je ne répéterai rien.
– Même pas à Voisine ?
– Non !
– Même pas à Voisin ?
– Surtout pas ! Allez…
– C’est les Arabes.

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


(Voir la suite Suite)

♦ Carzon Joëlle ©

(vu 699 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire